Gray Matter Zone

Il est temps que je parle de ma grand-mère

Le premier texte que j’ai écris, c’était en réaction au racisme dont j’avais été témoin. Ne vous avisez pas de me féliciter ou de me le reprocher, je n’ai rien avoir la dedans. Ce n’était pas moi, c’était ma grand-mère !

Elle n’est plus en vie, donc ça peut paraitre un peu malsain et étrange, mais j’ai l’impression que ma grand-mère revient d’entre les morts pour me faire écrire chaque fois que se passe un truc à propos duquel elle ne voudrait pas que je reste silencieuse.

Ce jour-là donc, peu de temps après son décès, j’ai entendu des paroles horribles sur les juifs, du racisme et de la haine à l’état pure ! Puis j’ai entendu des juifs se plaindre de ces propos, réaction ma foi saine et naturelle. Mais ensuite, dans la même phrase, ils tenaient eux-mêmes des propos horribles à propos d’autres minorités, comme si c’était normal, pas d’illogisme là-dedans…

Je ne comprenais pas. J’ai commencé à trembler et à avoir cette étrange brulure dans la gorge. Plusieurs pensées se mélangeaient dans ma tête et tout à coup, mes mains tremblantes se sont mises à écrire. J’étais possédée ; c’était ma grand-mère qui me rendait visite !

Elle m’a alors fait écrire sur le devoir de mémoire et sa signification : une responsabilité pour moi, en tant que descendante de juifs assassinés au cours de la Shoah, mais aussi de survivants qui ont été sauvés par des « goys ». Le message  était clair: quel qu’il soit, le racisme pue. Faire la différence entre telle ou telle forme de racisme, lui donner des noms différents ou le dénoncer seulement quand il concerne sa propre religion, couleur, ethnie… c’est de la connerie ! En clair, si je me tais lorsque je suis témoin du racisme envers « les autres », je ne suis pas digne de ceux qui ont risqué leur vie pour la sauver alors que chaque jour, on tuait des juifs pas centaines de milliers. J’ai un devoir envers eux. Quel héritage, hein !

Je n’ai pas le choix. Je ne peux accepter le statut de victime, ça a été fait et refait et ça suffit ! Et à cause de ça, je ne peux devenir ni un bourreau, ni un témoin silencieux. Merde ! N’avons-nous rien compris de notre propre histoire !?

C’est donc ainsi que j’ai écrit depuis, les mains toujours tremblantes et la gorge serrée. Parfois, j’aimerais bien pouvoir écrire sur des sujets plus légers, mais je suis bien trop paresseuse pour écrire sans l’aide de ma grand-mère et il semble qu’elle ne veuille pas se donner la peine de ressusciter pour m’aider à écrire sur les papillons du Sud-Ouest. Elle aime se montrer pour me rappeler d’où je viens,  qui elle était et donc qui je dois être. C’est pourquoi ce que j’écris est toujours un reflet d’elle.

Aujourd’hui, elle ne s’est pas montrée, pourtant, c’est encore elle que j’écris.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Hours & Info

1-202-555-1212
Lunch: 11am - 2pm
Dinner: M-Th 5pm - 11pm, Fri-Sat:5pm - 1am
#eidmubarak !!!! #عيد_مبارك
#yaffo #יפו #תלאביביפו #smiley #☺ #streetstyle #streetart #street #streetartphotography #חג #חגשמח🌸 #happyeid #aidmubarak 
#eid_mubarak #blessings
%d bloggers like this: